Inspection et maintenance des premiers Boeing 737 MAX-9 avant remise en service

par | Jan 27, 2024 | Actualités | 0 commentaires

Boeing 737 MAX-9 : remise en service des premiers appareils après inspection et maintenance exigées par la FAA

Les compagnies aériennes ont repris les vols commerciaux opérés en Boeing 737 MAX-9, qui avaient été suspendus après un incident survenu sur l’un des avions d’Alaska Airlines le 5 janvier. Copa Airlines a effectué un vol jeudi avec un 737 MAX-9 après avoir procédé à une inspection de sécurité de l’appareil. Alaska Airlines a également remis en service l’un de ses Boeing 737 MAX-9 hier. United Airlines, qui possède la plus grande flotte de cette version des 737 MAX, a annoncé que le premier vol de l’un de ses avions était prévu pour ce dimanche.

Jeudi, le vol de Copa Airlines a décollé normalement de Panama City à 12h11 pour arriver à Sao Paulo, au Brésil. Hier, le vol AS1146 d’Alaska Airlines, opéré en Boeing 737 MAX-9, a décollé de Seattle à 15h33 pour atterrir à 18h14 à San Diego.

Le 5 janvier, Alaska Airlines a été sous les projecteurs après qu’un de ses 737 MAX-9 a perdu une porte-bouchon en plein vol entre Portland et Ontario. Les compagnies aériennes ont la possibilité de condamner une porte-bouchon, c’est-à-dire un panneau avec un hublot, pour la remplacer par l’une des sorties de secours existantes si la sécurité ne l’exige pas en fonction du nombre de sièges dans l’avion. Cette modification a été effectuée sur 171 des 218 Boeing 737 MAX-9 livrés à ce jour. United Airlines en exploite 79, Alaska Airlines 65 et Copa Airlines 21. D’autres compagnies aériennes dans le monde, telles que Turkish Airlines et Singapore Airlines, disposent également de quelques exemplaires.

Pour remettre en service un Boeing 737 MAX-9, la compagnie aérienne doit suivre un processus d’inspection et de maintenance spécifique ordonné par le régulateur américain. Cela comprend la vérification des boulons, des rails de guidage et des raccords de la zone concernée, l’inspection de dizaines de composants des bouchons de porte et même le resserrage des fixations.

Selon Alaska Airlines, ce processus d’inspection dure jusqu’à une douzaine d’heures par appareil MAX-9. Le processus d’inspection de sa flotte devrait être terminé d’ici la fin de la semaine prochaine. Cela permettra à la compagnie aérienne d’opérer l’ensemble de son programme de vols. Alaska Airlines estime que 3 000 vols ont été annulés en janvier en raison de la suspension, entraînant des conséquences financières estimées à 150 millions de dollars.

alain-barru
Rémi Prélaud

Auteur

Ancien pilote de ligne avec plus de 15 ans d'expérience dans les cieux, Rémi Prélaud est un nom bien connu dans le monde de l'aviation. Né avec une passion pour le ciel, il a parcouru le monde aux commandes d'avions commerciaux, accumulant une richesse d'expériences et de connaissances uniques. À 41 ans, au sommet de sa carrière de pilote, Rémi a pris une décision audacieuse : quitter le cockpit pour rejoindre le monde du journalisme. Motivé par un désir de partager ses connaissances et son amour pour l'aviation, il rejoint Waistore, un site média de premier plan dans le domaine de l'aviation et de l'aéronautique.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *