P3 « Orion » : l’Argentine s’équipe

Des P3 « Orion » pour l’Argentine !

Le ministre de la Défense, Jorge Taiana, et l’amiral Julio Guardia, chef de la Marine argentine, ont présidé aujourd’hui la signature d’un accord avec le chef du département de l’Agence norvégienne de matériel de défense (NDMA) pour l’acquisition, par l’intermédiaire du Fonds de défense nationale (FONDEF), de quatre avions de patrouille maritime d’occasion Lockheed P3C « Orion » qui seront utilisés pour la surveillance, le suivi et la recherche et le sauvetage dans l’Atlantique Sud.

Modernisation de la marine

Bien que d’occasion, ces avions ont une capacité d’observation particulière et ont également une grande portée qui leur permet de voler pendant de nombreuses heures, étant très utiles pour la surveillance et le contrôle de la mer territoriale et surtout de notre zone économique exclusive de l’Argentine. Ils seront également très importants pour la recherche et le sauvetage. L’acquisition de ces avions constitue une grande contribution au renforcement de la politique en vue d’améliorer la surveillance et le contrôle des eaux territoriales argentines.

Avec un rayon d’action de 2’780 km ajouté à son autonomie de 12 heures de vol, le P-3C peut couvrir sans problème le littoral maritime argentin, le plateau continental et l’Antarctique argentin, permettant ainsi une permanence dans une zone donnée pendant de longues périodes. Sa capacité à opérer dans tous les types de temps lui permet d’opérer depuis n’importe quelle base et aéroport, facilitant ainsi sa présence dans une zone donnée dans un laps de temps relativement court, essentiel pour une recherche et un sauvetage (SAR).

Les appareils concernés

Quatre avions de type P3 de la marine norvégienne vont rejoindre la marine argentine. Il s’agit d’un P3-N (SAR et Mobile Logistics Support) et de trois autres versions de reconnaissance P3-C, avec un potentiel de vol moyen de 17’000 heures de vol, ce qui représente au moins 15 ans. L’accord conclu pour l’ensemble du système norvégien P-3 sera entièrement financé par les fonds du FONDEF.

Actuellement, ces avions se trouvent aux États-Unis et Washington a accordé la garantie pour effectuer le transfert à Buenos Aires. Dans cette optique, les pilotes de l’Aéronavale ont débuté une formation sur simulateur de vol aux États-Unis afin d’être en mesure de procéder à l’acceptation et au transfert du premier avion dans le pays. L’acquisition comprend également l’ensemble du système de maintenance, les accessoires et pièces de rechange, les bancs d’essai et les composants qui seront déplacés de Norvège en Argentine.

Photos : P3-N norvégiens @ Royal Norwegian Navy / Nils Petter

– Le ministre de la Défense, Jorge Taiana, et l’amiral Julio Guardia, chef de la Marine argentine, ont signé un accord avec le chef du département de l’Agence norvégienne de matériel de défense (NDMA) pour l’acquisition de quatre avions de patrouille maritime d’occasion Lockheed P3C « Orion ».
– Ces avions d’occasion ont une capacité d’observation particulière et une grande portée, ce qui les rend très utiles pour la surveillance, le contrôle des eaux territoriales argentines et les opérations de recherche et de sauvetage.
– L’acquisition de ces avions contribue au renforcement de la politique de surveillance et de contrôle des eaux territoriales argentines.
– Les avions P-3C ont un rayon d’action de 2’780 km et une autonomie de vol de 12 heures, ce qui leur permet de couvrir le littoral maritime argentin, le plateau continental et l’Antarctique argentin.
– Ils sont capables de voler dans tous les types de conditions météorologiques et peuvent opérer depuis n’importe quelle base ou aéroport, leur permettant d’être présents dans une zone donnée en peu de temps pour des opérations de recherche et de sauvetage.
– Quatre avions de type P3 de la marine norvégienne rejoindront la marine argentine, dont un P3-N (SAR et Mobile Logistics Support) et trois autres versions de reconnaissance P3-C.
– Ces avions ont un potentiel de vol moyen de 17’000 heures de vol, ce qui représente au moins 15 ans.
– L’ensemble du système norvégien P-3 sera financé par les fonds du FONDEF.
– Les avions se trouvent actuellement aux États-Unis et seront transférés à Buenos Aires avec la garantie accordée par Washington.
– Les pilotes de l’Aéronavale ont commencé leur formation sur simulateur de vol aux États-Unis pour être prêts à accepter et à transférer le premier avion en Argentine.
– L’acquisition comprend également le système de maintenance complet, les accessoires, les pièces de rechange, les bancs d’essai et les composants qui seront déplacés de Norvège en Argentine.

loader-image
Paris, FR
06:40, Mar 5, 2024
temperature icon 7°C
bruine légère
Humidity 91 %
Pressure 1011 mb
Wind 19 Km/h
Clouds Clouds: 100%
alain-barru
Rémi Prélaud

Auteur

Ancien pilote de ligne avec plus de 15 ans d'expérience dans les cieux, Rémi Prélaud est un nom bien connu dans le monde de l'aviation. Né avec une passion pour le ciel, il a parcouru le monde aux commandes d'avions commerciaux, accumulant une richesse d'expériences et de connaissances uniques. À 41 ans, au sommet de sa carrière de pilote, Rémi a pris une décision audacieuse : quitter le cockpit pour rejoindre le monde du journalisme. Motivé par un désir de partager ses connaissances et son amour pour l'aviation, il rejoint Waistore, un site média de premier plan dans le domaine de l'aviation et de l'aéronautique.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *