Boeing 737 MAX-9 : Spirit AeroSystems fabrique la “porte bouchon” détachée

par | Août 3, 2023 | Actualités | 0 commentaires

Boeing 737 MAX-9 : Spirit AeroSystems a fabriqué la “porte bouchon” qui s’est détachée

Le fournisseur aéronautique Spirit AeroSystems a participé à la fabrication et à l’assemblage d’une partie du Boeing 737 MAX-9 d’Alaska Airlines qui a perdu un pan du fuselage en plein vol vendredi. Cependant, l’avionneur Boeing joue également un rôle clé dans le processus d’assemblage de l’avion.

Selon des sources aéronautiques, les enquêteurs devront déterminer si des défauts d’assemblage se sont produits dans l’usine de Spirit AeroSystems à Wichita, au Kansas, ou dans une des usines de Boeing à Seattle ou à Renton.

Le Boeing 737 MAX-9 peut accueillir jusqu’à 220 sièges et comprend une porte de secours supplémentaire en option, conformément aux normes de sécurité aérienne. Cependant, la plupart des compagnies aériennes choisissent une configuration avec un nombre de sièges réduit, ce qui rend la porte supplémentaire inutile. Elle est alors désactivée et masquée par une cloison appelée « plug door ».

Spirit AeroSystems fabrique les fuselages des 737 MAX et les envoie par train avec l’assemblage de la « plug door » partiellement réalisé. Dans l’usine de Boeing, la porte est généralement retirée pour permettre le chargement des intérieurs de cabine. Ensuite, elle est remise en place et l’installation est terminée. La coque est ensuite pressurisée à 150% pour s’assurer que tout fonctionne correctement. Ce processus complexe rend difficile la détermination du moment où un défaut d’assemblage s’est produit sur le 737 MAX-9 d’Alaska Airlines, qui a été livré fin octobre 2023.

Pour faciliter l’enquête, les autorités américaines ont demandé l’aide du public pour retrouver la « plug door » qui est tombée quelque part près de Portland, dans l’Oregon.

Il convient de noter que Spirit AeroSystems a été impliqué dans plusieurs problèmes de production de pièces pour les avions commerciaux de Boeing. Par exemple, l’été dernier, certains modèles de 737 MAX-8 avaient des trous de fixation mal percés sur la cloison de pression arrière. En avril, des inspections ont révélé des problèmes sur deux raccords reliant l’arrière du fuselage à l’empennage vertical des avions en production et en stockage.

Source : Reuters

Photo : Spirit AeroSystems

loader-image
Paris, FR
17:36, Juil 20, 2024
temperature icon 31°C
ciel dégagé
Humidity 40 %
Pressure 1006 mb
Wind 17 Km/h
Clouds Clouds: 0%
alain-barru
Rémi Prélaud

Auteur

Ancien pilote de ligne avec plus de 15 ans d'expérience dans les cieux, Rémi Prélaud est un nom bien connu dans le monde de l'aviation. Né avec une passion pour le ciel, il a parcouru le monde aux commandes d'avions commerciaux, accumulant une richesse d'expériences et de connaissances uniques. À 41 ans, au sommet de sa carrière de pilote, Rémi a pris une décision audacieuse : quitter le cockpit pour rejoindre le monde du journalisme. Motivé par un désir de partager ses connaissances et son amour pour l'aviation, il rejoint Waistore, un site média de premier plan dans le domaine de l'aviation et de l'aéronautique.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *